Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64

masterisation

 

 

 

 

 

Point sur la contre-réforme de la masterisation.


A un mois de la fin de l'année universitaire, le flou persiste sur la réforme de la masterisation. Même si le gouvernement a donné des précisions sur ses intentions au cours du mois de mars, l'organisation concrète des mesures annonce une année "test" de tous les dangers pour les étudiants de la session 2010/2011 et instaure une véritable contre-réforme.

 

 

1 ► sélection à l'entrée du master


- Après deux ans d'incertitude totale, le choix à été fait sur l'académie de Clermont-Ferrand de mettre en place une sélection à l'entrée du futur Master  Métiers de l’enseignement et de l’éducation (M1) spécialité « Enseignement dans le 1er degré ».


Cette sélection inclura : des épreuves écrites en mathématiques, français et culture générale (coefficient 8) plus un dossier basé sur la présence en parcours pluridisciplinaire, le niveau de langue ainsi que diverses expériences dans l'éducation ou au contact des enfants (coef 2).


Attention, les épreuves se dérouleront le 5 juin et une préinscription est obligatoire avant le 2 mai !


 

- Concernant la préparation du CAPES, les masters actuellement en œuvre sont maintenus.


- La question reste en suspend pour l'entrée dans les 4 nouvelles mentions préparant au concours de CPE et du CAPET (professorat de l'enseignement technique) et CAPLP (professorat en lycée professionnel).

 


 

mégaphonebon

L'Unef dénonce vivement le flou entourant jusqu'à une période avancée de l'année les modalités d'admission dans ces nouveaux masters, ne permettant pas aux étudiants de se préparer sereinement!

De plus, le dossier de sélection ne prend pas en compte les spécificités de chaque filières. Les étudiants venants d'autres villes ou d'universités ne disposant pas de parcours pluridisciplinaires (comme l'Université d'Auvergne) se trouvent injustement pénalisés. A cela s'ajoute la prise en compte du CLES dans le dossier dont l'organisation pose de graves problèmes !

 

 

 

2 ► Le master

 


  On nous demande de préparer un concours, oui mais pour quelle formation ?

A notre connaissance, le site internet de l'UBP reste muet sur le contenu détaillé du nouveau master !

 


Ce que nous savons, c'est qu'il sera purement ingérable !


Il faudra concilier formation théorique, stage de terrain, travail de recherche (mémoire) et l'inévitable bachotage des concours ! Sans parler de ceux d'entre nous qui devrons travailler pour vivre et continuer d'étudier malgré l'allongement d'un an des études.

Le stage en responsabilité au cours de l'année surchargée du master 2 n'arrange rien ! On nous promet plusieurs semaines (peut-être deux mois) de cours à plein temps entre les mois de janvier et février. Des heures d'enseignement compactées sur une aussi courte période nuiront à la bonne préparation des cours et/ou empêcheront de répondre aux exigences du master. De plus, l'étudiant ne pourra pas effectuer un retour sur son enseignement ni prendre le recul nécessaire pour s'adapter au métier qu'il découvre.


mégaphonebon

L'Unef dénonce une liquidation complète de la formation par une surcharge de travail et des stages mal intégrés au cursus. Elle s'oppose également à l'allongement de la durée de préparation du concours (1 an auparavant ; 2 ans de master maintenant) qui n'apportera rien à la formation tout en créant des injustices sociales (une année de plus à financer).

D'autre part, le recrutement autonome des établissements prévu pour l'année prochaine remet gravement en cause le statut de fonctionnaire et va mettre sur le "marché" des enseignants précaires, titulaire du master mais qui auront échoués au concours.


3 ► Le concours


Il s'organisera toujours entre épreuves écrites et orales. C'est au niveau de l'oral que les changements s'opèrent :

Les contenus varieront selon les spécialités mais tous les candidats se verront confrontés à une épreuve valant 6 points sur le thème "Agir en bon fonctionnaire". La note de cette épreuve sera éliminatoire.


mégaphonebon

 

L'Unef craint une véritable épreuve de mise au pas des enseignants où une réponse non conforme à celle attendue serait sanctionnée.



4 ► Après le concours


La première année suivant le concours ressemblera à un gruyère pour les professeurs des écoles :


 

- Deux mois de formation en Septembre et Octobre qui ne permettront pas aux nouveaux professeurs d'effectuer la rentrée avec leur classe. Ils seront remplacés par des professeurs remplaçants (TZR) qui sont déjà en sous effectif !

- Deux mois d'enseignement en classe à plein temps de Novembre à Janvier

- Re-formation d'une durée de plusieurs semaines remplacé par les Master 2.

- Fin de l'année en classe à plein temps.


Pire pour les CAPES qui seront face aux élèves à plein temps dès la rentrée !


mégaphonebon

 

L'Unef demande le retour au temps partiel d'enseignement réparti de façon homogène sur toute l'année ainsi qu'un vrai suivi des jeunes professeurs. Ceci permettra de mieux préparer les cours et d'avoir le recul nécessaire pour s'auto-évaluer et donc s'adapter dans son enseignement.


5 ► La carotte pour accepter tous cela !

 

alors même qu'il continue de baisser les places disponibles aux concours et donne de plus en plus de postes au privé (hausse historique de +130% cette année !!!), le ministère annonce en grande pompe la revalorisation salariale des jeunes enseignants !



mégaphonebon

C'est une carotte pour accepter les coups de bâtons. Le gouvernement espère ainsi faire accepter la casse de l'éducation à tous en jouant sur les aspirations personnelles des futurs professeurs. Collectivement, nous devons refuser de nous faire acheter au dépend de la qualité de l'éducation !

Il faut défendre le service public d'éducation nationale et d'enseignement supérieur : arrêt de la suppression de 80 000 postes d'ici 2012 et mise en place d'une formation de qualité.



6 ► Un petit plus...


Imaginez un peu l'élève de primaire qui change trois fois de professeur dans l'année et voit défiler trois enseignants en 6 mois, dont un remplaçant, un tout nouveau titulaire et un professeur en formation (master 2.) Quels repères pour les enfants ? Quelle continuité dans les progressions ? Quelles relations école-famille ?

 

mégaphonebon

 

  L'éducation que nous défendons, c'est avant tout celle des enfants de ce pays !

 

 

 

 

Cette réforme est très complexe et pas facile à résumer en un article de blog ! Pour toutes questions : unef.auvergne@yahoo.fr ou passe au local à Gergo !

Voir les commentaires

Published by Unef Auvergne - - Société-éducation

4095301416_00cab4cd12-1-.jpgLocalement...

La liste "Unef et Associations étudiantes" obtient 3 postes sur 7 (UNEF : 3 sièges, la Cé : 0 siège, Mét : 0 siège, Léa : 1 siège, Bouge ton CROUS : 3 sièges).

 

Au niveau national, l'UNEF en tête du scrutin…

L’UNEF arrive en tête de ce scrutin, avec 66 élus et rassemble 32,1% des voix. Par ces résultats, qui font suite à la progression de l’UNEF lors des élections aux conseils d’université cette année (+53 élus par rapport à 2008, soit 13% d’élus supplémentaires), elle confirme sa place de première organisation étudiante. Néanmoins, l'analyse des résultats de cette élection doit nous interpeller. En effet, nationalement et localement nous pouvons noter une importante poussée des listes corporatives (Bouge ton Crous, Fage, Pde...).

Les élections du CROUS, nous l’avons rappelé, sont un enjeu national majeur. Elles n’ont lieu que tous les deux ans et sont donc l’occasion d’adresser un message fort aux acteurs de l’enseignement supérieur, et au premier de ceux-ci, au gouvernement. Ces élections doivent nous permettre de réclamer des mesures d’urgence face à la précarité étudiante. Et en premier lieu, le financement du dixième mois de bourse pour qu’il soit mise en place dès septembre prochain, et concernant le CROUS le versement des bourses au début de chaque mois, la construction de cités universitaires afin de rattraper le retard accumulé…

Ces élections enfin, confirment la bipolarisation du milieu étudiant, entre l’UNEF et les associations corporatistes de filières. La quasi disparition de la droite universitaire (Mèt, ex-UNI), avec 5 élus au niveau national. Cette faiblesse des résultats est bien la preuve qu’une « alternative » syndicale, sans autre ambition que l’opposition à l’UNEF, n’a pas lieu d’être quand les étudiants optent pour un projet.

 

… malgré une participation trop faible

Ce scrutin est marqué par l’importante démobilisation des étudiants, particulièrement au sein des universités. Malgré l’importance du scrutin il convient de noter, dans notre académie comme ailleurs, la faiblesse de la participation avec seulement 2753 votants...

Après 75% d’abstention des moins de 25 ans lors des élections régionales, l’abstention à ce scrutin confirme la morosité électorale des jeunes. L’inquiétude face à l’avenir, les difficultés sociales et le sentiment d’être abandonné des pouvoirs publics face à une crise qui frappe durement les jeunes ont accru le repli sur soi et la désillusion démocratique. Pour redonner confiance aux étudiants, les engagements des acteurs de l’enseignement supérieur doivent être tenus, les élus étudiants au sein du CNOUS comme du CNESER doivent être écoutés… Les politiques actuelles ne correspondent pas à ces objectifs.

C’est à l’UNEF, en tant que syndicat majoritaire, que revient cette tâche de redonner à chacun foi en la démocratie étudiante. De par sa combativité, de par ses propositions réfléchies, de par sa volonté de se faire entendre, et à travers elle, de faire entendre la voix de tous les étudiants de France.

 

Au niveau local comme national, l’UNEF est mobilisée plus que jamais, renforcée de la confiance qui lui est accordée. Nous devons continuer à mobiliser et sensibiliser les étudiants afin de voir aboutir la mise en place d'un réel statut social étudiant.

Voir les commentaires

Published by Unef Auvergne - - Actualité étudiante


Attention, ces informations ne sont valables que pour les étudiants inscrits en Lettres Langues et Sciences Humaines !!!



1. Tout d'abord, il faut savoir que deux services à la fac gèrent les cours de langue pour les étudiants de l'UFR LLSH.



► Tu dépends du Service Commun des Langues Vivantes (SCLV) si :


            - tu as choisi anglais et que tu es en Sciences Humaines, hors parcours pluridisciplinaire.



► Tu dépends du secrétariat de LANSAD si :


                - tu as choisi Espagnol, Italien, Allemand, Russe, Polonais, ou Portugais.

             - tu as choisi Anglais et que tu es en LLCE

             - tu as choisi Anglais et que tu es en Lettres modernes ou Lettres classiques

             - tu as choisi Anglais et que tu es en parcours pluridisciplinaire en Sciences Humaines 



Sciences humaines : Histoire, Histoire de l'art, Géographie, Philosophie, Sciences du Langage, Culture et Patrimoine.




2.  Comment se passent les examens du CLES ?

 


► Si tu dépends du SCLV :


Le SCLV ne présente à la certification que les étudiants de L2 et de L3 car ils estiment que les L1 n'ont pas le niveau requis pour valider leur examen.


Pour obtenir ton CLES 1, il te suffit de passer ton partiel de langue les 10 et 11 mai. Si tu valide les quatres parties de l'examen (production orale, compréhension orale, production écrite, compréhension écrite), tu as ton CLES 1 !


Pas de CLES 2 au SCLV.



► Si tu dépends du LANSAD :


6 et 7 avril : CLES 1

 

21 mai : CLES 2


sauf !    - le CLES 2 Allemand qui aura lieu le 7 avril

              - le CLES 1 Italien qui aura lieu le 21 mai


Pour pouvoir s'inscrire à la certification, il faut avoir obtenu 12 à l'épreuve de langue des partiels du premier semestre.


ATTENTION !


Pour les étudiants dépendants du LANSAD, la certification CLES est indépendante des partiels. Elle est facultative et ne rentre pas en compte dans la validation des UE de langue. Passer la certification ne vous dispense en aucun cas de passer votre partiel !!!!



LES COURS SERONT BANALISES LES 6 ET 7 AVRIL UNIQUEMENT POUR LES ETUDIANTS DEPENDANT DU SECRETARIAT DU LANSAD.


ATTENTION ! Les étudiants dépendants du SCLV auront cours de langue ce jour là !





3. Comment obtenir ses notes de LANSAD du premier semestre ?



Pour la note de langue, il te suffit d'aller te renseigner au service dont tu dépends (secrétariat du LANSAD ou SCLV)


Pour la note de culture, il faut que tu ailles au secrétariat de la langue que tu as choisie ( à CARNOT)

 

 


mégaphonebon  ► Le CLES est une certification FACULTATIVE (pour étudiants dépendant du secrétariat LANSAD) et elle ne conditionne pas la réussite aux examens pour les étudiants dépendant du SCLV (on peut avoir plus de 10 de moyenne sans valider chacune des quatres épreuves)

 

► Cependant, il constitue quand même un plus pour l'étudiant et favorise les parcours à l'étranger.


Ce que nous défendons :


- Une information plus claire concernant le CLES (Quelle fillière passe quoi ? quand ? Comment s'inscrire ? la note compte-elle dans les UE de notre parcours ?)

 

- Du personnel suffisant pour pouvoir ET gérer l'organisation des épreuves ET tenir des permanences d'accueil des étudiants les semaines précédant les examens.

 

- L'élargissement progressif de l'accès à la certification pour tous les étudiants (quand le système sera plus rodé)

 

 


Retrouve tous tes droits lors dse examens ainsi que le guide SOS Exams en ligne ici !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by unefauvergne.over-blog.fr - - Actualité étudiante

 


La campagne SOS Exam du deuxième semestre 2010 a commencé !


sos exams

 

Le guide SOS exam est disponible à notre local et en ligne  sur notre page permanente "SOS Exam". Vous y retrouverez également vos principaux droits lors des examens.


La campagne est marquée par les problèmes d'organisation du CLES :

► pas d'accès aux notes d'oraux,

► problèmes d'information,

► problèmes d'inscription.

 

En cas de problèmes lors de tes exams :


l'UNEF est là pour toi !


N'hésite pas à nous contacter.

Voir les commentaires

Published by unefauvergne.over-blog.fr - - Actualité étudiante

L'UNEF, première force syndicale étudiante, est présente sur tous les campus de France. Elle vise à défendre les droits des étudiants et à en gagner de nouveaux, à informer les étudiants et à organiser la solidarité sur les facs. Vous trouverez ici toute l'actualité militante de l'UNEF Auvergne ainsi que des infos pratiques !

Hébergé par Overblog