Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

À Clermont-Ferrand, six étudiants sont menacés d'expulsion, depuis fin 2010. Autour d'eux, la mobilisation prend doucement plus d'ampleur. Reste le doute, au quotidien.

Depuis octobre 2010, Hamed, Mohammed et quatre de leurs camarades étudiants risquent l’expulsion.

Depuis la découverte de ces six cas par les représentants locaux du Réseau universités sans frontière (RUSF), la mobilisation a quitté les murs de la faculté pour gagner la rue. Ça a commencé doucement, en novembre dernier, mais le 23 février, près de 130 personnes se sont rassemblées devant la préfecture, pour demander la régularisation de ces situations.

 

" Des études peu sérieuses "

 

Auparavant, le 16 décembre, le Conseil municipal de Clermont avait de son côté adopté une motion, qui « s’opposait à ce projet d’expulsion ». Porteur de cette dernière, Yves Réverseau veut voir dans ce comportement une conséquence « de la politique du chiffre » qui régit les reconduites à la frontière. « Ce qui inquiète le Conseil municipal, c’est que dans les pays étrangers, ça commence à faire des dégâts. Les jeunes, notamment les Africains, préfèrent partir étudier au Canada plutôt qu’en France. Et ce, alors même que des villes comme Clermont essaie de développer son ouverture internationale. » Pour expliquer leur choix, les services de l’État expliquent en substance que le sextuor entreprend « des études peu sérieuses ». Comprenez : Ils ne sont pas vraiment là pour étudier, vu qu’ils ont redoublé plus souvent qu’à leur tour.

 

L’allégation, en tout cas, a le don de faire rire, Ahmed et Mohamed. Pour les deux jeunes, venir étudier en France est à la fois un investissement et un passage quasi obligé. Mohammed : « Un diplôme français, ça a toujours de la valeur, même si c’est pas l’Ena ou Polytechnique ». Ahmed, qui rêve de travailler dans le commerce international : « Une expérience à l’étranger est conseillée. Et dans ce domaine-là, les diplômes français ont deux fois la valeur des diplômes marocains. La paye aussi est deux fois plus élevée. » Avant de se fixer en mathématiques appliquées aux sciences sociales, ils ont pas mal cherché leur voie, « comme tous les étudiants », disent-ils. Or, c’est précisément ce que leur reproche la préfecture. Pour expliquer ces atermoiements, Mohamed avance des « problèmes familiaux ».

 

Deux étudiants ont disparu dans la nature

 

Dans leurs cas, cette marche vers l’avenir prend un tour délicat. « Certains ne supportent pas », avoue Marion, du RUSF. Deux de leurs camarades ont ainsi disparu dans la nature, un autre serait rentré au pays. Ahmed et Mohammed, eux, prennent la chose, le sourire aux lèvres : « On continue à bosser vu qu’on a la possibilité de le faire, explique Mohammed. Mais ça influe beaucoup au niveau psychologique. Quand on va en cours, on n’y va pas serein. »

 

La mobilisation autour du duo et de leurs quatre amis sous le coup d’une OQTF, ne se dément pas. Une autre manifestation est prévue, toujours devant la préfecture, le 30 mars. D’ici là, Mohammed, dont le cas était étudié, jeudi dernier, par le tribunal administratif de Clermont, en saura davantage sur son sort. Visiblement, l’espoir est permis, le rapporteur public a noté une erreur de droit. Le cas d’Ahmed, lui, passera devant le tribunal, fin mars. « Ce qui est injuste, soutient leur avocat Me Bertrand Chautard, c’est que le tribunal va se prononcer sur un refus de séjour qui remonte au mois de novembre. Depuis, ils ont continué leurs études, passés leur exam’.  »

 

Sébastien DUBOIS

 

Voir l'article original : http://www.lamontagne.fr/editions_locales/clermont_ferrand/clermont_ferrand_six_etudiants_etrangers_menaces_d_expulsion@CARGNjFdJSsBExgDBhU-.html

Voir les commentaires

Published by Unef Auvergne - - Etudiants étrangers

Défendons l’Ecole Publique

 

314 postes d’enseignants et d’administratifs supprimés dans l’académie à la rentrée 2011.

 

Supprimés : 104 enseignants dans le premier degré, 182 enseignants dans les collèges et lycées et 28 agents administratifs.

  

Des classes surchargées, d’autres sans professeur, un service public laïque d’éducation abandonné

 

Situation identique dans toutes les académies. Contre ce démantèlement des manifestations se sont déroulées dans de nombreuses villes le 22 janvier (plus de 1000 personnes à Clermont-Ferrand). Le 10 février la grève nationale a rassemblé les personnels de la maternelle à l’université dans toute la France  (plus de 2 000 manifestants à Clermont-Ferrand).

Dans les établissements et les secteurs touchés par les fermetures de postes et la dégradation de condition  de travail et d’étude, la mobilisation s’organise. Les réunions d’établissement ou de bassin se multiplient  avec les personnels et les parents d’élèves. Plusieurs collèges et lycées ont organisé des grèves (collège  Albert Camus, lycée Ambroise Brugière et Camille Claudel à Clermont-Ferrand, lycée Léonard de Vinci à Monistrol sur Loire…)

 

Journée nationale de manifestations

dans toutes les académies

Samedi 19 mars

Départ du cortège à 11 H place Delille à Clermont-Fd

 

De la maternelle à l’université, tout le service public et laïque d’Education nationale est en danger. Tout est bon pour faire des économies sur le dos des élèves quand dans le même temps le gouvernement distribue 4 millions d’euros supplémentaires à l’enseignement privé.

 

Supprimer des postes :

C’est surcharger les classes et remettre en cause l qualité de l’enseignement

C’est remettre en cause l’égalité du droit à l’éducation pour tous

C’est supprimer les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté

C’est être très insuffisant vis-à-vis des besoins pour scolariser correctement les élèves handicapés

C’est rendre toujours plus difficile la réussite scolaire des enfants des milieux populaires

 

C’est la neuvième année consécutive que l’école publique subit ce régime.

Le budget 2011 prévoit encore 16 000 enseignants et personnels administratifs en moins dans les établissements et les services, c’est un triste record.

Dans ces conditions

Comment prendre en charge les élèves en grande difficulté ?

Comment éviter que 150 000 jeunes sortent du système éducatif sans qualification ?

Comment accueillir 50 000 élèves en plus dans les collèges ?

Comment accueillir 4 000 élèves en plus dans les écoles quand le ministère prévoit de fermer plus de 3 500 classes ?

Et comme si cela n’était pas suffisant, le gouvernement organise la fin de la formation professionnelle des enseignants et impose des réformes rejetées par toute la communauté éducative

 

Soyons nombreux, lycéens, étudiants, parents, personnels de l’Education nationale, citoyens pour continuer le combat et dire que la rentrée scolaire 2011 ne peut pas se dérouler avec un tel budget.

 

A l'appel du collectif "Un pays, une école, notre avenir":  CDDSP, CEMEA, CGT éduc’action, Compagnie Théâtrale Brut de Béton Production, DDEN, FCPE, Les FRANCAS, FSU, ICEM-pédagogie Freinet, Ligue de l’enseignement FAL 63, Ligue  des Droits de l’Homme, PEP, SGEN-CFDT, SUD éducation, UNEF, UNSA Education,

 

Avec le soutien des organisations interprofessionnelles CGT, CFDT, UNSA, FSU, SOLIDAIRES

Voir les commentaires

Published by Unef Auvergne - - Société-éducation

LMDE-mutuelle-1-.jpg

 

Première mutuelle étudiante, La Mutuelle des Etudiants (LMDE)  protège près de 900 000 étudiants en régime obligatoire de sécurité sociale et plus de 350 000 étudiants en complémentaire santé. Si la LMDE propose la protection la plus adaptée aux besoins des étudiants, c’est notamment parce qu’elle est gérée par des étudiants élus. Les prochaines élections se déroulent du 8 mars au 6 avril!  

Ta voix compte à la Mutuelle des Etudiants !

 

Si la LMDE est une entreprise, elle n’est pas une entreprise comme les autres : d’une part car elle organise au quotidien la solidarité entre les étudiants en matière de santé, et d’autre part car ce sont ses adhérents, par l’intermédiaire de ceux qu’ils ont élu, qui décident de ses grandes orientations.

Les représentants étudiants de la LMDE sont élus tous les deux ans. Voter, c’est décider de ce que l’on veut défendre pour notre santé !

  

L’UNEF soutient les listes « Engagements mutualistes » !

 

Depuis la création de la LMDE, l’UNEF participe à son fonctionnement démocratique en soutenant les listes « Engagements mutualistes » portant le projet d’un mutualisme de transformation sociale.

 

Trois ans d’action au service des étudiants

 

Depuis les dernières élections, les élus soutenus par l’UNEF ont donné une orientation militante à la LMDE au service de la réduction des inégalités de santé et de la défense et d’un modèle de protection sociale solidaire.

 La LMDE a renforcé son expertise des étudiants. Elle a renforcé sa politique de prévention et a obtenu la reconnaissance de plusieurs collectivités pour organiser la prévention à destination des jeunes (Rennes, Angers, Grenoble).

Les élus ont également créent deux nouvelles garanties complémentaires pour répondre aux besoins du plus grand nombre, ont amélioré la prise en charge du dentaire et de l’optique et renforcé  l’accompagnement des étudiants en mobilité.

Enfin, les élus ont fait de la LMDE une mutuelle militante en prenant position pour la défense des intérêts des étudiants (défense de l’IVG, des retraites, lutte contre les discriminations) et ont obtenu de nouveaux droits comme la création d’aide à la complémentaire santé (chèque santé) dans plusieurs régions (l’Ile de France par exemple).

 

Les engagements de l’UNEF pour la LMDE

 

Dans un contexte de remise en cause du système de protection sociale et d’absence d’une vraie politique de santé à destination des jeunes, la liste « Engagements mutualistes soutenue par l’UNEF » souhaite doter la LMDE d’une orientation forte pour les deux prochaines années.

 

Face aux renoncements aux soins induits par l’augmentation des coûts de santé individuels, vos élus défendront une protection sociale de haut niveau et auront pour objectif que la LMDE protège toujours plus ses adhérents dans ses complémentaires santés. Vos élus feront de l’amélioration de la qualité de service une priorité en réformant l’implantation de ses agences et en renforçant la capacité téléphonique de la LMDE.

 

Enfin, vos élus poursuivront la vocation militante de la LMDE au service de nouvelles conquêtes sanitaires et sociales !  

 

 

Les élections à la LMDE, comment ça marche ?  

 

Pour quoi voter ?

Le vote est un scrutin de liste : on ne votre pas pour des candidatures individuelles mais pour une liste portant un projet pour la LMDE. Les étudiants élus siègent comme délégués à l’Assemblée Générale de la LMDE.

 

Qui peut voter ?

L’ensemble des adhérents de la LMDE pour l’année universitaire 2010-2011 seront appelés à voter. Les adhérents de la LMDE sont les étudiants ayant souscrit une complémentaire santé.

 

Comment voter ?

Chaque adhérent recevra à son domicile une enveloppe comprenant les professions de foi et les bulletins de vote des listes candidates. Le vote aura ensuite lieu par correspondance. Les adhérents pourront renvoyer par courrier le bulletin de vote choisi dès la réception du matériel de vote (à partir du 8 mars) et jusqu’au 6 avril. Les résultats seront proclamés le 12 mai 2011. 

 

 

Plus d'infos :

 

http://www.lmde.com

Voir les commentaires

Published by Unef Auvergne - - Actualité étudiante

Sans titreAu lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2007 était créé, pour la première fois dans l’histoire de la République, un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co-développement. Depuis, des dizaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière, hommes, femmes, enfants, sont traqués, arrêtés et expulsés, y compris dans un pays en guerre comme l’Afghanistan. Voulue par le chef de l’Etat, mise en œuvre par ses gouvernements successifs, le ministère de l'Intérieur aujourd'hui, et soutenue par l’UMP et ses alliés à l’Assemblée, cette politique est inacceptable car elle viole des principes humanitaires élémentaires et des dispositions internationales ratifiées par la France. A cela se sont ajoutés les effets désastreux du pseudo-débat sur l’identité nationale puis la chasse aux Roms.   

 

Pour que cesse cette situation qui porte atteinte à des droits fondamentaux, menace gravement le droit d’asile et ruine l’existence des personnes étrangères visées, nous appelons à une manifestation nationale et unitaire au mois de mai 2011, à la date anniversaire de la création du ministère de l’Immigration qui perdure aujourd'hui sous une autre forme.

 

Nous exigeons sa suppression, l’arrêt immédiat de cette politique et la régularisation des sans-papiers.



Pour signer la pétition :

   

http://www.reseau-terra.info/wordpress/?p=641

 

http://dailleursnoussommesdici.org/

 

MANIFESTATION

SAMEDI 28 MAI

DÉPART 14H30

 

A CLERMONT-FD, RÉUNION TOUS LES MARDIS AU LOCAL DE LA LDH (CENTRE JEAN RICHEPIN), A PARTIR DE 19H.

 

Mail : dailleursnoussommesdici63@gmail.com 

 

Voir les commentaires

Published by Unef Auvergne - - Société-éducation

CONGRES-UNEF-2011-OK[1]

Les 7, 8, 9 et 10 avril 2011, aura lieu le 82ème congrès de l’UNEF,  à Montpellier.

 

Un congrès est un moment important dans la vie d’une organisation : ce sont tous les adhérents qui, par leur vote, détermineront l’orientation du syndicat pour les deux années à venir. Tu as donc ton mot à dire ! Le 23 mars, lors du Congrès local, tu pourras venir voter au local de l'Unef, à la fac de Lettres (Gergovia).

 

Il est important que chaque adhérent vote et décide de l’orientation pour les deux années cruciales qui s'annoncent: c’est la condition de la démocratie interne du syndicat. Tu peux trouver les textes des 3 tendances (TMN, TUUD, TRS) sur ce blog : Tendances au sein de l'UNEF  !

 

Une assemblée de présentation de ces textes aura lieu le mardi 15 mars 2011, à la Fac de Lettres (Gergo), à 17h30.

 

Puis le Congrès local se déroulera durant toute la journée du mercredi 23 mars. Les adhérents pourront alors voter pour un texte d'orientation, et appouver ou non le bilan d'activités des deux années précédentes. Pour cela, il faut te munir de ta carte d'adhérent et de ta carte d'étudiant. À 19h30, une aura lieu une Assemblée Générale où tous les adhérents s’expriment sur l’activité et l’orientation locales de l’AGE et élisent le bureau de l’AGE et les délégués pour le congrès national.

 

Pour toutes questions et pour s'inscrire au Congrès national :

 

unef.auvergne@yahoo.fr

Local : 0473346631

Simon : 0650093361

Cécile : 0777363875

 

 

Plus d'info sur le Congrès National :

 

http://unef-congres2011.fr/

 

Voir les commentaires

Published by Unef Auvergne - - Actualité étudiante

L'UNEF, première force syndicale étudiante, est présente sur tous les campus de France. Elle vise à défendre les droits des étudiants et à en gagner de nouveaux, à informer les étudiants et à organiser la solidarité sur les facs. Vous trouverez ici toute l'actualité militante de l'UNEF Auvergne ainsi que des infos pratiques !

Hébergé par Overblog